Retour à la page d'accueil des Petits Contes » Actualités » Cercle de contes en foyer logement

Cercle de contes en foyer logement

Le début d’une grande aventure avec les petits contes ! 

Premier contact

Foyer logement résidence La Cascade à Issoire.

Public autonome de plus de 60 ans.

La volonté de la direction et du service d’animation : Mettre en place un atelier le samedi après midi. Moment tristounet à égailler et en touchant un maximum de résident.e.s tout en proposant quelque chose d’innovant et aidant au maintient de l’autonomie !

Chouette, les cercles existent et je suis disponible les samedis après midi !

Je fais une proposition et le Centre Communal d’Action Social CCAS d’Issoire la valide. Bravo et merci à eux. L’aventure va pouvoir commencer !

Il est prévu 18 séances, du mois de mars au mois de décembre 2022.

Mais d’abord il faut donner envie… Il faut se faire connaitre…

L’assemblée générale est un moment de rassemblement alors j’y serais !

Premiere rencontre

Bingo ! Une présentation rapide des cercles, du créneau de l’atelier et surtout faire un conte pour éveiller la curiosité des résident.e.s.

Rien de tel qu’un « On tue le cochon!  » (ah il fallait être là, tant pis pour vous, vous ne saurez rien de ce conte !)

Il va falloir attendre le premier rendez-vous pour savoir si après ce rire collectif, ils et elles seront là…

Permier rendez-vous

Samedi 19 mars, 14h30, la salle est prête. J’ai vu large, j’ai mis 12 chaises.

L’atelier doit démarrer à 14h45. Il y a déjà des dames dans le couloir. Je m’approche pour demander si elles sont là pour le conte, et j’ai eu un grand « oui »!

« Oh cool ! Et bien,  soyez les bienvenues, entrez mesdames ! »

14h45 toutes les chaises sont prises…

Avant 15h05, j’en avais rajouté 4… et il y avait deux personnes en fauteuil. Il n’y avait plus de chaise et plus de place… ouf, pas d’autres arrivant.e.s !

Mes classiques se sont invités, « Jihad son fils et son âne »

, j’ai du refaire « On tue le cochon » (non je ne vous dirais toujours rien dessus !), « La soupe au caillou » avec la vieille, une devinette et une chanson à réponse, reprise par tout le monde ! On a aussi échangé évidemment… et on a ri. On avait de la joie dans nos cœurs.

Même, même que j’ai eu le droit à une devinette en cadeau, comme ça, en guise d’au revoir.

Les femmes ont causé en sortant et Ils et elles m’ont aidé à remettre la salle en place.

L’aventure vient de commencer. Je sais qu’elle va être belle et riche.

Vive le conte, vive les cercles, vive les cercles de contes <3

Deuxième rendez-vous

Quand je suis revenue le samedi 26 mars, ils et elles étaient 17, 4 nouveaux et nouvelles et ceux et celles qui n’étaient pas là, c’est qu’ils et elles avaient de la visite ou étaient en sortie.

La première parole que j’ai eu avant d’ouvrir le cercle, lorsque nous étions tou.te.s installé.e.s :  « Ah ben je peux vous dire qu’on attend tou.te.s les samedis avec impatience ! » 

« Ah bon, super,  mais cela n’est que la deuxième fois ? »

« Ah oui mais maintenant on le sait qu’on a conte, c’est un moment important pour nous dans la semaine. On sait qu’on va passer un bon moment tou.te.s ensemble » »

(Bon en vrai ils et elles parlent pas en langage inclusif c’est vrai !)

On a conté, chanté, blagué, échangé sur les contes et sur des sujets.

A la fermeture du cercle, personne ne bougeait. Ils et elles sont resté.e.s là à se projeter sur la semaine suivante. Rolande m’a offert un poème sur le temps à lire à voix haute à tout le monde. Ensemble on a décidé que même si la semaine prochaine je n’étais pas là, qu’ils et elles descendraient dans la salle faire un cercle pour se raconter des mots, des poèmes, des chansons.

Voila.

En deux séances seulement.

Oui, vive le conte, vive le cercle et vive les cercles de contes !

 

Christine

pour Les Petits Contes

****************************************
Pensez à nous soutenir en prenant votre adhésion sur Les Petits Contes | HelloAsso

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.