Retour à la page d'accueil des Petits Contes » Actualités » Conte en galerie

Conte en galerie

.

Conte en galerie

.

.

Le mercredi 19 avril 2017 de 14h30 à 17h30 Christine était 

.

Quoi quoi ? Vous trouvez ça curieux de mettre le conte dans une galerie marchande ?

Et pourquoi pas ?

La parole doit aller partout.

La parole doit atteindre toutes les oreilles.

Puisque la culture a la vie dure, puisque les portes des écoles sont difficiles à ouvrir, puisque les bibliothèques se ferment, puisque les salles de spectacles sont désertées dans certains secteurs, puisque moi j’ai des mots à partager, des histoires à faire rigoler, des contes à réfléchir, des regards à échanger, des cœurs à toucher,

Peut m’importe les murs autour de moi, peut m’importe tout cela du moment que le conte est respecté.

En ce lieu là, peut-être par ce que je suis ni star, ni vedette,

c’est plus facile, personne ne se jette sur moi.

Peut-être parce que j’aime les gens et que les gens me le rendent bien,

Peut-être ça, ou peut-être ci …

Mais en ce lieu j’étais bien et mes histoires aussi !

Il y avait la conteuse, (oui moi), avec une belle bulle autour d’elle.

Il y avait les plus belles et plus croquantes !

Quand les histoires sont arrivées, qu’elles sont sorties par mes mots, mon corps, elles se sont mises à faire leur numéro d’histoire à chacun, à toutes les oreilles qui écoutaient là devant moi  !

Je sais qu’elles leur parlaient, les histoires aux oreilles, car à la fin de chacune d’elle, au moment où elles s’arrêtaient, le moment où nos regards se reconnectaient au lieu, bing !

Conteuse (oui c’est toujours moi) et spectateurs, à ce moment là précis se disaient juste avec nos yeux :

« Vous y étiez ? T’étais là toi aussi ? C’était toi avec moi , avec l’histoire ? T’as vu c’que j’ai vu ? T’as vu c’qu’il a fait ? T’as vu comme c’était beau ? … »,

Ce moment sans mot, juste des yeux et un filet d’air qui sort, qui s’échappe du nez ou de la bouche comme s’il libérait l’essentiel de l’histoire. Ce souffle qui libère les émotions retenues, les mots des histoires, comme pour les offrir au vent. Comme pour les laisser partir, ailleurs…

J’ai bien aimé. Je crois que je suis une conteuse de terrain, tous terrains !!!!

En ces temps douloureux, j’ose vous le dire : MERCI

 

Bon ça c’est le passé !

La suite maintenant  :

Une superbe rencontre avec Gigi Bigot à Clermont – Ferrand avec le Collectif Oralité Auvergne

Bonjour,Le COA a le plaisir de vous proposer une rencontre avec Gigi Bigot, figure incontournable de l'art du conte…

Publié par Les Petits Contes sur mercredi 3 mai 2017

 

.

La continuation du travail « Conte, outil pédagogique d’éducation et d’humanité » entamé avec Suzy Platiel et le COA le

dimanche 14 mai

.

Et, et, Les Petits Contes font un cadeau aux classes maternelles de la commune de Laigneville le

lundi 22 mai à 9h30 avec

.

Les répétitions de « Douceur d’ombre » que je jouerai à la maison de quartier de Saint Jacques le

mercredi 7 juin à 10h00 😉

 

A très vite, pour la suite de l’aventure !

Christine

Logo Les Petits Contes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.