Retour à la page d'accueil des Petits Contes » Actualités » Ragaillardie !

Ragaillardie !

 

Ragaillardie !

 

Grâce à un week-end un peu fou avec vous !

 

2 jours, 3 spectacles pour Les Petits Contes et …

le conte est bon 😉

 

Samedi matin

 

Tout commence avec les toutes petites oreilles venues découvrir

 

Dès les premières notes d’harmonica, bébé de 6 mois ou enfants de 3 ans, ils entrent dans l’histoire.

Petit escargot commence son voyage dans les différents mondes.  Il règne une belle écoute dans la salle.

La douceur s’installe, les yeux sont grands ouverts, les bouches bées et les rires au bord des lèvres.

Le voyage se termine, tout le monde vient derrière le rideau des ombres. Chacun essaye les instruments de musiques, les marionnettes, les chapeaux…

Un moment de bonheur, des au revoir … tout en douceur.

 

Samedi après midi

 

On entend dans le couloir une  parole de conteuse encore sur son nuage… :

« Oups, il faut démonter « Douceur d’Ombre » et installer « Chez le père Fadou »,  c’est dans 2 heures ! »,

 

14h00,  tout est prêt.

Dans la salle il y a des oreilles plus grandes que le matin. Il y en a de très très grandes, des anciennes qui viennent surement chercher un peu de rêve. Croisement de générations. J’ai encore plus envie de réveiller les sens et les souvenirs… J’aperçois des petites oreilles précieuses, celles qui m’accompagnent toute l’année dans mes ateliers … ça me touche… je respire, c’est parti.

Avec les mots, les images, je remets, tout le monde sur le bon chemin. La maison de mon arrière, arrière, arrière, arrière grand-mère n’est pas très loin, il faut juste pénétrer dans le bois, là-bas.

On y est.

La maison ouvre sa porte.

La malle elle, elle offre ses contes et ses légendes grâce à la formule magique. Mais chut, je ne dirai rien ici !

On chante, rit, rêve. Les histoires entrent dans les oreilles,  les cœurs. Je sais qu’elles vont pouvoir repartir avec le public et être contées, partagées.

La malle se referme,

Vous partez avec un large sourire sur le visage. Celui qui en dit long sur le moment que l’on vient de vivre…

 

Samedi soir

 

Bulle enchante son public comme elle le fait à chaque fois qu’elle investit une scène.

Et puis, presque à la fin, quand on a peur que ce soit fini, une surprise de taille. En exclusivité les 4 premiers morceaux, moments, je ne sais comment les définir, de son nouveau duo avec Sylvestre GENNIAUX.

Sous nos yeux s’entremêlent accordéon, contrebasse et voix. Un beau spectacle en perspective !

A suivre sur Lilly BULLE

 

Puis …

 

Dimanche

 

se réveille !!!!! et avec lui …

 

Nouvelle mise en scène, nouvelles idées. Jean remet le chemin sous ses pas.

Le public, peu nombreux, est extrêmement attentif.

Il y a des oreilles expertes, d’autres toutes neuves, certaines pleines de curiosités. Des oreilles qui ont soif de voyages, d’images…

En entrant sur scène, moi j’ai la niaque de la débutante, l’excitation de celle qui veut tout donner, la trouille de l’incertitude, l’envie de partager, de savoir si tout fonctionne, la joie d’être ensemble, de le porter, de le ressentir, de le faire avancer.

Un pas, un regard, une phrase, les sons jaillissent et voila, la machine à adrénaline s’active puis celle de la dopamine. Le feu d’artifice commence !

Bulle et Bu présentent le spectacle sous ces mots :

Pétillant. Profond. Drôle. Espiègle. Humain !

Deux personnalités complices et complémentaires associent leur fantaisie

En avançant dans l’histoire, je me dis qu’on a pas mentis !

La suite vous la connaissez tous ! Non ?

Ah Ben…  il faut venir nous voir !

Et si vous voulez nous voir, il faut réserver le spectacle, le commander quoi !

 

Oups, il est 18h00 passé…

Echanges, partages, congratulations et hop hop hop range, charge, ferme les portes de La Petite Gaillarde. Puis rentre, avec dans la tête plusieurs dizaines de sourires, d’yeux pétillants, de mots doux, d’amour, d’images …

 

MERCI. MERCI. MERCI

Allez soyons fous : A l’année prochaine ?

 

Christine

Logo Les Petits Contes

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.