Retour à la page d'accueil des Petits Contes » Actualités » Théâtre « La mastication des Morts »

Théâtre « La mastication des Morts »

.

Théâtre « La Mastication des Morts »

.

St Genes Champanelle

Nous voila de retour de Festhéa , festival national de théâtre amateur, qui se déroulait à Saint Cyr sur Loire dans le département 37 Indre et Loire.

30ème édition, oui 30ème !

Une semaine à voir du théâtre, découvrir des régions, écouter, échanger, admirer, repousser, râler, chahuter, manger, boire, dormir aussi un peu, et jouer.

Le  Centre Régional d’Art Dramatique  (C.R.A.D. face book et site) a représenté l’Auvergne dignement, fièrement avec « La Mastication des Morts » de Patrick KERMANN, mais, mais… pas de prix !

Non, vraiment non…. cette semaine n’a pas de prix !

Car passer du temps avec sa troupe, n’a pas de prix,

Découvrir les autres, n’a pas de prix,

Bien boire et bien manger, n’a pas de prix,

Admirer des salles toujours pleines à craquer pour voir du théâtre amateur, n’a pas de prix,

Découvrir des centaines et des centaines de bénévoles sur place et venant des 4 coins de la France, n’a pas de prix,

Constater que prendre des risques et aller au bout des choses sur scène, dans la création, à 2 ou à 20, n’a pas de prix,

Confirmer que la culture passe par l’éduc pop, le bénévolat, la passion dans chaque village de France, n’a pas de prix !

J’ai vraiment envie de le dire haut et fort, si vous dirigeants, cul-urbain vous ne l’avez pas encore compris, venez voir votre peuple porter haut, très haut l’étendard* du culturel, du partage, de la passion, de l’amour, qui nourrit votre pays au plus profond de son territoire.

Non vraiment, cette semaine n’a pas de prix !

 

Merci à GabyGilDanielEveChantal, Babeth, Christian, Festhéa et à cette grande association d’éducation populaire qu’est le C.R.A.D. depuis 61 ans !

 

Christine

Les Petits Contes

 

*Wikipédia : Le mot est attesté pour la première fois en 1080 (estendard). Il est issu du francique « standhard » signifiant « stable » ; « fixe » et « inébranlable », même mot que « standard », issu de l’anglais « standard », lui-même emprunt au français. Il est composé des éléments « stand », désignant l’action se tenir debout, et de « hard » signifiant dur, ferme.

LarousseLittéraire. Symbole d’une cause pour laquelle on combat ; signe de ralliement : Lever l’étendard de la révolte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.