Retour à la page d'accueil des Petits Contes » Actualités » Vic le Comte Fin

Vic le Comte Fin

Fin de l’atelier de

Vic le Comte

Les Chouettes moments de Margot

******************

Un billet pour vous conter la fin en trois temps.

Pour la deuxième années j’animai un atelier conte à Vic le Comte.

Elle étaient 5 apprenties conteuses.

Lilou, en 3ème année d’atelier, elle me suivait depuis Mezel.

Eva et Cassandra, faisaient leur deuxième année à Vic le Comte,

Margaux se lançait dans sa première année d’atelier conte,

et Margot nous avait rejoint en janvier.

Trois ans, 2 ans, 1 an ou six petits mois pour travailler la partie création et appropriation d’une histoire. Oui, six petits mois pour apprivoiser la prise de parole en public…

L’atelier conte avait deux dates à honorer cette fin d’année scolaire 2017. Deux balades animées, l’une à Mezel et l’autre à Vic le Comte.

Durant l’année je vous avais conté la faim de contes en atlier, aujourd’hui je vous en conte la fin.

***********************

L’atelier en déplacement

Samedi 24 juin,  balade animée à Mezel

Ce n’est pas rien de se déplacer

quand on a une histoire à partager !

Sous l’arbre ci-dessus, Lilou démarra la balade avec son histoire inventée à partir d’un jeu d’improvisation dans l’atelier. Ce fut le jour où naquit « L’étoile pénible tombée du ciel ! ». Quelle rigolade et quel talent !

Après les applaudissements, nous avançâmes, accompagnés du groupe folklorique «La pastourelle du Val d’allier».

Puis s’enchaînèrent plus loin, dans l’herbe fraîche pour le public et sur un banc pour les conteuses, les contes de Cassandra et d’Eva. Le public était tout ouï.

Cassandra avait construit le squelette de son histoire, au début de l’année 2017 avec Margaux. Mais Margaux fut réquisitionnée en mars pour soutenir Margot dans sa création de conte. Elle dut laisser son premier bébé histoire par solidarité. Cassandra mena donc seule la création de la fin du conte. Elle y fit évoluer un vieux fou qui voulait détruire l’arbre à fées pour en faire une maison de Napoléon ! Quelle histoire ! De et part un bel imaginaire d’une rayonnante conteuse.

Une blagounette décontracta encore un peu plus le public et hop, Eva enchaîna avec son conte qui se déroulait dans une forêt féerique en danger ! Heureusement, elle y trouva deux personnages, un livre magique et quatre objets pour «Protéger la forêt, protéger la forêt et bien sur, protéger la forêt !» . Sur que, en cette deuxième année, chacun aura pu apprécier l’évolution de sa voix, de la profondeur du conte, de sa diction, de la conteuse 😀

Pas le temps de souffler, malgré une chaleur écrasante, « La Pastourelle » nous entraîna pour la suite de la balade.

L’accueil de loisirs et les TAP de Mezel proposèrent leur atelier et gooooo, le dernier conte arriva dans un lieu inattendu mais tellement frais : la cave du château Bellevue !

Margaux et Margot nous offrirent leur conte.

Elles l’avaient construit à quatre mains, mot par mot, image par image du cœur et la fin. Au milieu d’une superbe exposition de toiles, leurs mots s’envolèrent sans timidité. Ouf ! Toutes les «métamorphosations» disparurent à jamais ! Une belle collaboration pour une première création de conte.  Bravo petites conteuses !

Le public fut ébloui par tant d’aisance, de générosité et de créativité.  Félicitations à vous 5 !!!!

************

Retour à domicile ! 

Samedi 1er juillet, balade animée à Vic le Comte.

Comme une fois n’était point assez, les conteuses vinrent mettre les mots sur les chemins de Vic le Comte.

Passer de la cave au banc du parc en pleine lumière naturelle… pas si facile… mais elles étaient prêtes ! Alors gooooo !!!!

Cette deuxième balade fut admirablement animée par les jeunes ados de l’accueil de loisirs de Vic de Comte. Ils nous firent enchaîner des jeux de théâtre plus drôles les uns que les autres. De délicieux instants où chacun joua et rigola !

La balade se termina dans la joie.

***************

Le temps des au revoir 

Plus de compte pour les contes à Vic le Comte… La réalité budgétaire est bien loin des contes !

Progression des inscriptions insuffisante pour faire perdurer cet atelier.

Merci déjà de l’avoir rendu possible durant 2 ans.

Vraiment MERCI.

Et pourtant… que de choses de construites… comme le dit Suzy Platiel avec ses ateliers « enfants conteurs » :

 « Ensemble avec le conte, nous construisons

des êtres humains, des êtres sociaux, des individus »

Avec l’autorisation des parents et des enfants, voici quelques photos des conteuses :

Cassandra
Lilou
Eva
Margot

 

Margaux

Cinq petites fées, parfois diablotines, mais toujours réceptives, pleines de vie, d’envie et de créativité.

Quatre contes sur la forêt, la nature…

Vous savez que mon premier atelier conte date de 2005 au Centre Régional d’Art Dramatique ? De ceux-là combien de personnages sont nés ? Combien de forêts de sauvées ? Combien de monstres, de fées, d’obstacles et de héros depuis ces 12 années ? Je ne le sais moi même !

Mais revenons à cette saison 2016/2017 !

 

 

 

Les grandes règles du conte furent respectées :

  • imaginaire réveillé,
  • trame cohérente,
  • squelette qui tient debout,
  • chair bien dodue autour,
  • début, action, fin …
  • respect du conte, de soi, des autres, de l’espace scénique, du public
  • joie de conter, de partager l’histoire, de donner à voir…

Quand la nouvelle est tombée, celle que l’atelier s’arrêtait, pas facile à entendre quand on est adulte alors enfant…

Il fallut expliquer afin de garder le plaisir jusqu’au bout, et profiter de tout.

Puis vint le temps du dernier au revoir.

C’était le vendredi 7 juillet 2017

Petit bilan de l’année, des balades animées, dernier partage, instant conté, ensemble… Car le message, mon message est clair :

« Contez sans relâche, partagez vos histoires, continuez de créer sans jamais vous arrêter ! »

 

Echange de cadeaux, de jolis mots, de larmes et d’émotion et nous ouvrîmes les portes aux parents.

Ils se joignirent à nous. Des petits mots continuèrent à être déposés aux creux de mes mains, au fond de mon cœur…

La force du mot derrière le dessin,  je le garde pour moi

 

Un arbre à conte,

avec des mots touchants,

qui ne s’envoleront pas à l’automne.

 

 

 

 

 

et un conte, mon conte… la vue se flouta, la voix se cassa…

 

 

 

Merci.

Petits et grands. Merci.

*****************

Belle route à tous et je l’espère, à l’année prochaine au moins pour des stages au Centre Régional d’Art Dramatique à la maison de l’éléphant à Montferrand !

Bel été et que le conte fuse et remplisse vos muses !

Christine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.